La phytoépuration : une solution naturelle et efficace pour assainir les eaux usées

Comment traiter naturellement les eaux usées avec la phytoépuration ?

La phytoépuration est une méthode naturelle d’épuration des eaux usées. Cette solution consiste à mettre à contribution les capacités des plantes. Moins cher qu’une fosse septique et facile d’entretien, ce système a déjà largement fait ses preuves dans diverses petites communes françaises.

Un système naturel et efficace

En plus d’être inodore et esthétique, la phytoépuration est une solution réellement efficace. En ville, la collecte des eaux usées ne pose pas problème, en règle générale. Les logements sont reliés à un réseau de tout-à-l’égout. Mais en zone rurale, ce n’est pas forcément le cas. La phytoépuration est donc particulièrement adaptée à la campagne.

Le principe de la phytoépuration

La technique de phytoépuration fait usage des bactéries qui se trouvent naturellement dans le système des racines des plantes afin d’épurer l’eau. Les bactéries aérobies (qui ne dégagent pas d’odeur et nécessitent de l’oxygène pour subsister) dévorent les matières organiques. Par la suite, elles permettent de les transformer en une matière que les plantes peuvent assimiler. En contrepartie, les plantes fournissent les bactéries en oxygène.

De cette façon, le système de phytoépuration oriente les eaux usées en direction des filtres composés d’espèces de plantes sélectionnées spécifiquement. Ces dernières sont capables d’absorber les polluants (phosphates, nitrates) contenus dans l’eau. Les plantes en questions sont le plus souvent des massettes, des bambous, des roseaux ou des laîches.

Son fonctionnement

Les filtres placés et composés de plantes permettent de reproduire un écosystème épuratoire parfaitement naturel. Plusieurs étapes permettent donc de traiter les eaux usées :

  • Le prétraitement consiste à utiliser les graviers et les racines des roseaux pour retenir les plus grosses particules à la surface. Ces éléments font office de compost.
  • Le traitement des composés chimique est établi par divers bassins garnis de plantes et de substrat. Ces derniers absorbent les phosphates et les nitrates retenus dans les matières organiques. Cela permet aussi de traiter et décomposer les produits ménagers.
  • Le traitement biologique correspond à l’action des bactéries sur les dépôts présents au niveau des racines. Elles les transforment donc en éléments de nutrition pour les plantes de l’écosystème.

Les avantages de la phytoépuration

Ce système d’épuration naturel des eaux présente des avantages pour l’environnement dans le sens où la pollution des eaux des nappes phréatiques et de surface est réduite. De plus, la phytoépuration ne nécessite aucune dépense en énergie.

La phytoépuration est une méthode fiable et performante qui s’intègre efficacement dans le paysage et ne produit aucune mauvaise odeur. D’autre part, son prix est également très intéressant, notamment en comparaison des installations d’assainissement des eaux traditionnelles. Enfin, sa durée de vie peut largement excéder une vingtaine d’années et reste conforme aux exigences en termes de réglementation.

La phytoépuration représente une méthode efficace, peu onéreuse, inodore et naturelle pour assainir les eaux usées des habitations rurales. Dans une époque où la question environnementale soulève plusieurs problématiques, elle se pose en réelle solution abordable et d’ores et déjà adoptée par de nombreux riverains.