Soins des cheveux crépus : l’importance de connaître la porosité

Afin d’avoir de beaux cheveux crépus, il est important de leur prodiguer des soins adaptés. La nature des soins va dépendre totalement de la porosité du cheveu.

Quels soins pour de beaux cheveux crépus ?

Le cheveu est composé principalement de trois couches. La première est la partie extérieure, la cuticule. C’est celle sur laquelle les écailles sont posées. La deuxième est le cortex, là où l’hydratation est retenue. Et enfin, au centre, il y a la moelle. Les cheveux crépus ont sur leur cuticule des écailles très serrées. Si vos cheveux sont de ce type, vous savez sûrement qu’huiles et soins ne viennent pas à bout d’eux, ils laissent juste l’eau à l’extérieur de la cuticule et sont toujours si secs. Et si pour les hydrater il fallait d’abord connaître leur porosité ?

La différence entre type du cheveu et porosité

Le type du cheveu est la classe à laquelle il appartient, dans son état le plus naturel. Un coiffeur de stars américaines en a établi 4. On a dans l’ordre : le type 1 de texture raide ou lisse, le type 2 de texture ondulée, le type 3 de texture allant de bouclée à frisée et le type 4 de texture crépue. Et chaque type est encore subdivisé en 3 sous-classes, celles de l’épaisseur. Celle-ci est déterminée par une lettre a, b ou c. La lettre a est pour « fin », c « pour très épais ». Un cheveu de type 3c est donc bouclé et très épais.

La porosité est la capacité du cheveu à absorber et à retenir l’hydratation. Chaque cheveu est normalement poreux, car physiologiquement il présente des pores sur sa surface. Mais la porosité dépend de l’ouverture des écailles sur la cuticule. Cette ouverture des écailles est génétique. Elle est également influencée par d’autres paramètres, tels l’exposition au soleil et au vent et les traitements chimiques. Chaque texture a en général une porosité qui va naturellement avec elle. Par exemple, les textures de cheveu crépu sont naturellement à porosité faible comparée aux cheveux lisses.

Le test de porosité

On a trois types de porosité. La porosité faible : les écailles de la cuticule sont très serrées. Le cheveu a du mal à absorber l’eau, ou les produits ; mais ce qui est absorbé est facilement retenu. Ensuite la porosité normale : la cuticule est assez souple. Elle absorbe une quantité suffisante d’hydratation et la retient bien. Enfin la forte porosité : la cuticule est très ouverte. Ce type de cheveu absorbe facilement l’hydratation, mais la relâche aussitôt. Les cheveux à forte porosité font penser à une éponge : quand ils sont mouillés, ils sont très lourds, mais quand ils sèchent ils rétrécissent.

Pour connaître la porosité des cheveux, il suffit de faire le test de flottement. Toujours dans son état le plus naturel, plongez un de vos cheveux dans un verre d’eau propre à température ambiante. Au bout de quelques secondes, observez le cheveu. S’il flotte, cela veut dire que le cheveu a les écailles serrées : la porosité du cheveu est faible. S’il coule bien au fond du verre, c’est qu’il a la cuticule très ouverte : sa porosité est forte. S’il coule, mais ne vient pas tout au fond du verre, c’est un cheveu de porosité moyenne, qui absorbe plus ou moins l’eau.

Les soins recommandés pour les cheveux crépus

En général, les cheveux crépus sont faiblement poreux. Mais ne vous contentez pas de cette classification générale et faites quand même le test. Vous aurez ensuite la certitude du type de porosité que présente votre cheveu. Vous pouvez ainsi choisir la routine capillaire la plus adaptée. Les produits naturels sont les plus recommandés, que ce soit pour le lavage, l’hydratation ou les soins.

  • Si vos cheveux crépus sont faiblement poreux, faites-vous un préshampoing. Utilisez une huile légère en masque sous film capillaire, et laissez reposer. Puis lavez au shampoing doux clarifiant. Pour hydrater : utilisez les mêmes huiles que pour le pre-poo, mais chauffez avant d’appliquer. Et enfin, pour les soins : le miel ou la glycérine végétale, toujours sous la chaleur d’un film capillaire ou sous casque à vapeur. Et surtout, évitez les protéines à froid !
  • S’ils sont fortement poreux : toujours utiliser un shampoing doux naturel (rhassoul par exemple), à rincer avec un mélange d’eau et de vinaigre de cidre ou de citron. Vous pourrez sceller cette hydratation en appliquant successivement un liquide, puis une huile végétale (ricin, jojoba) et enfin un beurre végétal (karité, mangue) en petite quantité, mélangé avec du gel d’aloe vera.