Le succès mondial du microcrédit intéresse le Crédit municipal de Paris

Le succès mondial du microcrédit intéresse le Crédit municipal de Paris

Le Prix Nobel de la paix, Muhammad Yunus a popularisé le système de microcrédit. Il vient en aide aux personnes les plus pauvres du tiers-monde, mais aussi des pays développés. Son succès se base avant tout sur de vrais résultats : plus de soixante millions d’individus se sont sortis de l’exclusion ou de la misère dans le monde grâce au microcrédit.

Le microcrédit personnel

Selon le Crédit municipal de Paris, le microcrédit personnel est une forme d’accompagnement budgétaire personnalisé. Pour cette raison, l’établissement s’y intéresse de près et propose déjà deux types de services pour accompagner les personnes qui en ont besoin.

Un financement exclusif

Le microcrédit est un type de financement pouvant être une réponse efficace à un besoin d’argent. Il intervient là où les crédits classiques auprès des banques sont refusés. Ce prêt se destine uniquement aux particuliers qui n’ont pas accès au crédit bancaire classique. Le montant pouvant être emprunté est compris entre 300 et 5 000 euros, sur une période allant de six à quarante-huit mois. Cependant, le microcrédit ne peut pas être voué à créer une entreprise. Enfin, il ne se substitue pas aux prêts à la consommation classiques. Pour y prétendre, il faut répondre à certaines conditions.

Les microcrédits sont octroyés pour financer des projets personnels très précis : permis de conduire, achat ou réparation d’un véhicule, des frais liés au logement ou des frais de santé (soins dentaires, achat de lunettes…). Il peut aussi permettre aux intéressés de financer une formation professionnelle afin d’obtenir un emploi, de réaliser des travaux nécessaires dans leur habitation, ou couvrir des frais liés aux événements familiaux : frais d’avocat ou d’obsèques notamment, etc.

Le Crédit municipal de Paris et le microcrédit

Le Crédit municipal de Paris a créé des services inédits et uniques visant à favoriser l’accès aux microcrédits et limiter ainsi les risques de surendettement pour les Franciliens.

Un outil de prévention contre l’exclusion

Le Crédit municipal prend le relais de la Banque de France pour les personnes qui le souhaitent. Cela devient possible dès lors qu’un dossier de surendettement est monté. Le service vise alors à faire valoir les droits des intéressés ou à intervenir auprès des créanciers. Mais le service s’adresse aussi à ceux qui ne se trouvent pas encore en situation de surendettement. Il s’agit donc d’un outil de prévention de l’exclusion. La ville de Paris soutien ce dispositif qui concerne notamment les actifs. En effet, les salariés représentent la moitié des dossiers de surendettement.

Financer un projet à l’aide du microcrédit

Le Crédit municipal a renforcé un outil déjà connu, mais pas toujours sollicité : le microcrédit. Depuis maintenant plusieurs années, cet établissement accorde des microcrédits personnels aux personnes qui se trouvent en situation fragile ou qui ne disposent pas d’objet à mettre en gage. Ces mêmes personnes recherchent une solution de financement pour un projet personnel ou professionnel, mais se voient refuser des prêts par les banques.

Pour le moment, seuls les Franciliens bénéficient de ce service. Bien sûr, la banque se réserve le droit de refuser certaines demandes, comme tout autre établissement prêteur. Le microcrédit représente un engagement.