Femme : comment différencier plaisir et orgasme ?

Lorsqu’elle a des rapports sexuels avec son partenaire, la femme éprouve du plaisir et arrive parfois à la phase appelée orgasme. Comment reconnaître le plaisir et l’orgasme ? Il s’agit en réalité de deux choses différentes.

Comment distinguer orgasme et plaisir chez la femme ?

La sexualité est un point à la fois mystérieux et intéressant. Lors des relations sexuelles, la femme ressent beaucoup de plaisir. Et à un certain stade, elle atteint l’orgasme. Il faut savoir que plaisir et orgasme sont deux points distincts. Comment donc les différencier ?

Le plaisir : vers un niveau de jouissance inexplicable

Le plaisir féminin est un état d’excitation qui peut durer une dizaine de minutes, voire plus. Si l’orgasme peut être comparé à un mistral passager très violent, le plaisir lui est une brise régulière et modérée. En effet, l’orgasme est plutôt considéré comme une puissante explosion, tandis que le plaisir est une implosion faisant honneur à l’érotisme. Lorsque l’on évoque le plaisir, cela sous-entend entre autres que le simple fait que le pénis s’introduise dans le vagin procure déjà de la satisfaction à la femme, ainsi qu’une sensation intense de bien-être. C’est en quelque sorte sentir l’amour. Ce que la gent féminine préfère par-dessous tout, c’est d’éprouver ce sentiment de communion et de partage avec l’homme, d’avoir l’impression qu’elle a atteint la plénitude. La pénétration n’est pas l’unique acte permettant à la femme de connaître ce plaisir. Elle peut également ressentir du plaisir quand son partenaire la couvre de caresses, la chérit de baisers, ou l’enivre de l’odeur naturelle de sa peau. Bref, le plaisir ne se résume pas à la jouissance liée à l’organe. Il consiste à un lâcher-prise total, durant lequel la femme est immergée dans un bain de douceur et d’agréables sensations qu’elle retrouve dans les bras de son homme. En somme, le plaisir est plus subjectif, alors que l’orgasme est de l’ordre du concret.

L’orgasme : un état d’excitation surdimensionné

Troubles de l’orgasme

L’orgasme est le niveau culminant du plaisir sexuel, quand le moment est venu de jouir. Il s’agit d’un plaisir sexuel extrême qui se perçoit à l’apogée de l’excitation, après stimulation des organes génitaux. Ce plaisir intense se traduit de plusieurs manières, à commencer par sa très forte intensité, celle qu’une personne peut sentir naturellement. D’origine sexuelle, l’orgasme arrive soudainement même s’il est obtenu après une assez longue étape d’excitation. De courte durée, d’à peine quelques secondes, l’orgasme se manifeste tel l’éclatement d’un volcan jaillissant d’un cratère. Pendant un acte sexuel avec pénétration, ou quand l’homme et la femme se partagent des caresses buccales et manuelles, le plaisir s’accentue petit à petit. C’est alors que l’orgasme se présente, et se caractérise notamment par la lubrification du vagin et des petites lèvres, par l’augmentation de volume du clitoris et le durcissement du bout des seins. Les muscles du périnée se contractent, de même que ceux de l’utérus et du vagin. Un plaisir incommensurable se déverse sur l’ensemble du corps. Certaines femmes peuvent aussi expulser un liquide sur la vulve. Il existe deux principaux types d’orgasmes : l’orgasme vaginal et l’orgasme clitoridien.

L’orgasme clitoridien, un plaisir commun à toutes les femmes

La stimulation du clitoris permet de découvrir des sensations très fortes conduisant le plus souvent à l’orgasme. Qu’elle soit réalisée par des actes manuels ou buccaux, ou par un rapport sexuel avec pénétration, la sensation est toujours euphorique. Ce, car le clitoris est le cœur même du plaisir de la femme. Il est d’ailleurs conçu pour cela ! La meilleure façon d’atteindre l’orgasme clitoridien est d’être familier avec cette zone du corps. Utiliser le sexe, la langue, les mains ou des gadgets, permet de stimuler le clitoris. Selon certaines femmes, il est simple d’avoir un orgasme clitoridien. Cependant, il se révèle moins puissant que l’orgasme vaginal.

L’orgasme vaginal, une énigme pour bon nombre de femmes

Parce que le clitoris est facile d’accès, il permet aisément d’obtenir l’orgasme. Toutefois, il est à savoir que le vagin peut aussi ouvrir la porte de l’orgasme. La partie interne du vagin est en fait composée de plusieurs « pôles » nerveux. Ces derniers se retrouvent la plupart du temps à l’entrée de l’organe, vers le haut. C’est cette partie que l’on nomme « Point G ». D’après les experts, le point G constituerait un prolongement du clitoris. En d’autres termes, qu’il soit question d’orgasme clitoridien ou vaginal, la stimulation est effectuée sur une seule et même zone. Néanmoins, il est plus difficile d’accéder au plaisir vaginal, et ce, pour une raison plus ou moins mystérieuse. Dans tous les cas, une chose est sûre, le plaisir et l’orgasme sont deux types de jouissance bien distincts. Car l’un est modéré et long, et l’autre est bref, mais ardent.

Troubles de l’orgasme : Quelles solutions ?

Troubles de l’orgasme

Il peut arriver que certaines femmes n’arrivent pas à atteindre l’orgasme, même en se stimulant soi-même le clitoris avec ses doigts ou un sextoys. Cela peut être lié au fait que le gland du clitoris soit recouvert par ce qu’on appelle un capuchon. C’est exactement la même chose que le prépuce qui recouvre le gland du sexe masculin. Comme l’explique le Docteur Abbou, si ce capuchon est trop important, il peut gêner la masturbation ou stimulation, et donc être un frein à l’orgasme de la femme. Si vous vous trouvez dans cette situation, il existe un geste chirurgical qui peut y remédier. Cela consiste à enlever le surplus de muqueuse qui cache le gland du clitoris.

  • Cela se fait évidemment au bloc opératoire, soit sous anesthésie locale, soit sous générale, en fonction de ce que vous préférez.
  • Au niveau du tarif, comptez environ 2000 euros.
  • Suite à cette intervention, vous devrez porter des vêtements amples durant quelques jours et attendre un mois avant de retrouver une vie sexuelle.

Si vous désirez plus d’informations sur cette opération, n’hésitez pas à suivre le lien. Vous aurez affaire à un chirurgien de renom, qui a l’habitude de pratiquer cette intervention.