Comment surmonter la maladie de La Peyronie ?

Vous avez constaté une courbure anormale de votre pénis ? Et si c’était la maladie de La Peyronie ? Tout connaître sur cette maladie pour mieux la traiter.

La maladie de La Peyronie, ce qu’il faut savoir

Maladie qui touche généralement les hommes d’une cinquantaine d’années et plus, la maladie de La Peyronie, encore orthographiée LaPeyronie, se caractérise par une déformation anormale du sexe masculin. Encore peu connue du grand public, ceux qui en sont atteints se posent bon nombre de questions. Quelles en sont les causes ? Comment se développe-t-elle ? Y a-t-il des traitements ? Peut-on continuer à vivre normalement ? Faut-il consulter un médecin ou un urologue ?… On vous apporte des réponses.

Qu’est-ce que la maladie de La Peyronie ?

C’est une maladie qui affecte le pénis. Quand celui-ci est en érection, on constate une déformation qui peut être plus ou moins prononcée selon la situation. D’une manière générale, l’enveloppe autour du muscle qui se charge de l’érection se fibrose. Ainsi, le pénis présente un tissu cicatriciel qui force la verge à se dévier soit vers le bas soit vers le haut. Cette maladie touche essentiellement les hommes de 50 ans et plus. Mais attention ! rien n’empêche un jeune homme d’une vingtaine d’années d’en être affecté.

Quelles sont les causes de ce problème d’érection ?

Jusqu’à maintenant, on n’a pas encore pu déterminer réellement les causes de cette maladie. Elles peuvent être multiples comme l’existence de micros traumatisme lors des rapports sexuels qui entraînent des cicatrices autour des corps caverneux de la verge. Plus il y a des relations sexuelles répétées, plus cette partie devient rigide et entraîne ainsi une courbure.

La maladie de La Peyronie peut aussi être la conséquence d’un choc violent subi par le pénis.

Il se pourrait aussi qu’elle soit héréditaire.

Quels sont les symptômes de cette déformation au niveau du pénis ?

Avant même qu’elle ne soit visible, des signes peuvent être annonciateurs de cette maladie. Le malade peut avoir un problème lors de l’érection, une certaine sensation de gêne. Attention, il arrive même que celle-ci soit douloureuse. Le pénis est moins flexible que d’habitude, et la partie arrière est très rigide au toucher à cause des plaques qui se sont formées.

Il se peut aussi qu’aucune douleur ne se fasse sentir, seule la courbure du sexe doit être assez pour passer faire un tour chez le médecin.

Il est à signaler que plus la maladie se développe, plus la déformation de la verge est importante.

Faut-il obligatoirement consulter un médecin ?

Tous les hommes ne réagissent pas de la même manière face à ce problème d’érection. Passée la première phase de la maladie (entre 6 à 12 mois), c’est-à-dire l’érection douloureuse, cette douleur peut disparaître pour certains, sans suivre aucun traitement, et s’accentuer pour d’autres. La courbure du pénis provoque également des troubles de l’érection. En effet, cette déviation n’est absolument pas normale, ce qui a pour effet une mauvaise circulation du sang dans la verge. Si 20% des patients ont vu une nette amélioration de l’état de leur pénis, et que 40% se sont stabilisés, 40 % des cas de courbure se sont aggravés.

Dans tous les cas, ce n’est pas une maladie bénigne, dès les premiers symptômes il est important de consulter un urologue. Il ne faut surtout pas attendre que le problème se stabilise d’elle-même, car ces cas sont assez rares. Il y a de fortes chances qu’elle s’aggrave avec le temps et entraîne des troubles sexuels.

Quels sont les traitements possibles ?

Il y a plusieurs traitements de la maladie du pénis courbé. Ils ont tous pour but de réduire les plaques qui causent la rigidité de la verge et ainsi rétablir l’état des corps caverneux.

Vous pouvez faire un traitement par médicaments. Très souvent, les médecins prescrivent une cure de vitamines E ou d’anti-inflammatoire par voie orale ou par injection.

Il est aussi possible de faire un traitement par chirurgie, surtout pour les patients dont la situation s’est aggravée. L’opération chirurgicale a toutefois pour effet un raccourcissement de la verge d’environ 2 cm.

Un traitement naturel peut aussi être envisagé. Il n’y aura aucune intervention médicamenteuse ni chirurgicale. C’est une technique qui booste la circulation du sang dans le pénis et enlève graduellement les plaques qui causent la déformation.

Y a-t-il des effets sur la sexualité du malade ?

Selon la phase de la maladie, il peut y avoir des troubles sur les activités sexuelles du malade. La douleur et la gêne peuvent freiner les rapports sexuels avec son partenaire. Selon l’importance de la déviation, il peut arriver que la pénétration devienne totalement impossible.

Par contre, passé le stade initial, quand la douleur commence à s’estomper, la maladie n’empêche pas les pratiques sexuelles surtout pour les couples solides.

N’ayez aucune crainte, elle n’a aucune incidence ni sur la puissance ni sur la fertilité de l’homme.