Les masques respiratoires et de protection

Les masques respiratoires et de protection sont principalement utilisés dans le milieu médical. Il est également possible d’y faire appel pour des métiers dont l’exercice exige d’en porter pour ne pas inhaler des particules potentiellement dangereuses. Il s’agit de dispositifs spécifiques dotés d’un filtre qui constituent une barrière contre les particules, mais également la fumée, la poussière sans oublier les éventuels agents pathogènes qui se propagent via l’air ambiant.

 

Savoir distinguer masque anti-projections et masque respiratoire

Avant tout, il faut savoir distinguer les masques respiratoires Coronavirus des masques anti-projections. Sachant qu’un masque anti-projections est celui que l’on connaît surtout sous l’appellation de masque chirurgical. Il permet de retenir les particules de salive projetées à chaque expiration. Il est destiné à une personne souffrante et contagieuse, susceptible de contaminer son entourage. Dans la mesure où ce dispositif ne possède pas de capacité filtrante, il n’offre pas de barrière aux virus aux patients sains. Dans tous les cas, il est vivement recommandé d’opter pour un produit conforme aux normes européennes.

 

Le masque respiratoire et de protection

Le masque respiratoire offre une meilleure protection aux personnes qui le portent, leur évitant de respirer des virus présents dans l’air ambiant. Ce genre de dispositif est constitué d’un assemblage de couche. Les modèles les plus sophistiqués sont même dotés d’une soupape expiratoire, optimisant le confort d’usage.

Il est recommandé de pencher pour un masque FFP2 qui retient 94 % des particules suspendues dans l’air. Celui-ci propose une bien meilleure protection que le masque anti-projections. La filtration est bien meilleure et son étanchéité beaucoup plus satisfaisante.

Il convient de noter que l’efficacité de cet accessoire est tributaire d’une bonne utilisation. D’abord, ils ne doivent pas être portés plus de 4 à 8 heures. Ensuite, il faut bien les fixer au niveau des ailes du nez afin de garantir leur étanchéité. Ils doivent impérativement être jetés après usage.