Rapports sexuels douloureux, et si c’était du vaginisme ?

Vous souffrez pendant vos rapports sexuels, rendant la pénétration vaginale douloureuse et parfois même impossible ? On vous dit tout sur le vaginisme.

Tout savoir sur le vaginisme

Vous avez des rapports sexuels difficiles qui freinent l’épanouissement de votre sexualité ? Une pénétration vaginale douloureuse, voire impossible ? Il s’agit peut-être de vaginisme. Ce trouble sexuel met à rude épreuve la vie sexuelle pas seulement pour les femmes, mais aussi pour leur partenaire. On n’en parle pas assez, pourtant c’est un fait qui touche bon nombre de femmes actuellement. Celles souffrant de vaginisme ont du mal à en parler par peur ou par honte. On lève le voile sur ce phénomène.

Le vaginisme, de quoi s’agit-il ?

Le vaginisme est un trouble psychique du comportement sexuel qui se traduit par un réflexe de contraction des muscles périnéaux de l’organe génital féminin. Il cause ainsi une douleur plus ou moins forte lors de la pénétration du pénis. Il existe deux types de vaginisme : le vaginisme primaire et le vaginisme secondaire.

Le vaginisme primaire est un cas qui existe depuis que le corps de la femme a entamé sa vie sexuelle. Il peut avoir différentes causes comme la non-connaissance sur le corps féminin ou la mauvaise information sur la sexualité, un trouble psychologique, la peur du sexe, etc. Il arrive aussi que ce soit un problème physique de la femme qui est constitué par un hymen qui est très serré.

Le vaginisme secondaire, quant à lui, n’apparaît qu’après une vie sexuelle normale, ou du moins sans souci de pénétration vaginale. Le plus souvent, il survient suite à une dyspareunie, des douleurs pendant des relations sexuelles. La peur de ressentir à nouveau ces douleurs amène le corps à créer un réflexe à se défendre. Automatiquement, les muscles se rétractent à l’intromission du pénis pour l’empêcher de pénétrer le vagin. D’autres situations peuvent aussi causer le vaginisme secondaire comme le stress, les problèmes professionnels ou sentimentaux, etc.

Quelles peuvent être les conséquences ?

La première conséquence du vaginisme est la douleur ressentie pendant l’acte sexuel, surtout si on force la pénétration. La force de cette douleur varie, elle peut être très intense comme elle peut être supportable. Dans tous les cas, elle crée un cercle vicieux, dans le sens où le vaginisme provoque une douleur au niveau du vagin et la peur de cette douleur entraîne du vaginisme encore plus fort.

Le vaginisme attaque aussi la femme psychologiquement du fait qu’il crée de la frustration et du stress. Cela a aussi des répercussions négatives sur sa confiance en elle, sur sa capacité et surtout l’empêche d’éprouver du plaisir lors des rapports sexuels.

Ce trouble sexuel est aussi néfaste pour la vie de couple, car la contraction des muscles vaginaux empêche tout acte sexuel. La femme, frustrée par la crainte, n’arrive pas à satisfaire ses désirs ni à satisfaire les envies de son partenaire. Cela va engendrer des tensions au sein du couple. De plus, pour celles qui souffrent de vaginisme primaire, il arrive qu’elles aient une incapacité à concevoir un enfant par le fait qu’il n’y ait aucune pénétration possible.

Quand consulter ?

Beaucoup de femmes se taisent sur ce problème qu’elles subissent, pensant que ce n’est pas un réel problème, ou bien par honte. Pourtant, le vaginisme touche plus de femmes contrairement à ce qu’on peut bien le croire. La consultation est bien nécessaire.

Beaucoup de femmes atteintes de vaginisme ne prennent l’initiative d’aller voir un gynécologue ou un psychologue que des années après. C’est surtout pour des traitements quand elles veulent avoir un enfant. Pourtant, il ne faut pas attendre pour se décider. À partir du moment où la douleur se fait ressentir lors de la pénétration du vagin, il faut voir un sexologue,un gynécologue ou un médecin pour un examen gynécologique et suivre un traitement. Gardez en tête qu’une douleur pendant les rapports sexuels n’est absolument pas normale, en dehors des premiers rapports sexuels.

Les solutions et traitements du vaginisme

Rassurez-vous mesdames, selon les études on guérit du vaginisme dans 95% des cas et on ressent à nouveau du plaisir pendant les relations sexuelles. Les solutions sont simples. Pour le cas de vaginisme avec des causes psychologiques, consulter un sexologue ou un psychologue est l’idéal. Ce, bien que vous puissiez aussi bien apprendre à vous détendre pour décontracter vos muscles péri vaginaux vous-même. N’oubliez pas de creuser la source du blocage pour trouver la solution adéquate. Le traitement se fait en quelques séances chez le psychologue ou le sexologue. Il a pour objet d’apprendre à se décontracter et à prendre conscience du vagin.

Pour les vaginismes ayant des causes physiques, un examen gynécologique est utile pour ensuite procéder à des traitements médicaux.