Utiliser de l’huile de coton pour maîtriser son taux de cholestérol.

Vous connaissez peut-être les bienfaits des huiles extraites de graines végétales. Elles accordent une régulation naturelle du cholestérol dans l’organisme. Pourtant, il en existe quelques dizaines et il est parfois compliqué de choisir la plus efficace. En raison de sa composition exceptionnelle en acides linoléniques, il est parfois avantageux d’utiliser de l’huile de coton pour maîtriser son taux de cholestérol.   

Les composants magiques de l’huile de coton

L’acide dihydrosterculique 

Parmi toutes les huiles de graines, l’huile de coton est la seule à contenir de l’acide dihydrostreculique. Il s’agit d’un acide gras incitant l’organisme à brûler une grande quantité de graisses. Il élimine les plaques grasses éparpillées de part et d’autre des vaisseaux sanguins et empêche la nouvelle accumulation de lipide. Par conséquent, le taux de cholestérol descend.        

L’acide linoléique oméga-6

L’huile extraite des graines de coco est particulièrement riche en acides gras polyinsaturés dont le plus dominant est l’oméga 6. Cet acide linolénique constitue 49% à 58% de la composition totale de l’huile. Une fois introduit dans le corps, il diminue considérablement et en temps record la quantité de cholestérol LDL chez les profils lipidiques.

Les autres composants

A part sa forte concentration en graisses insaturées, l’huile de coton possède aussi de la vitamine E et quelques graisses saturées à faible volume. La teneur en acides est proportionnée comme suit : plus de 50% pour l’acide linoléique oméga 6, 22% à 26% pour l’acide palmitique, 15% à 20% pour l’acide oléique. Les 10% de sa composition regroupent les acides béhénique et lignocérique.  

Les spécificités de l’huile de coton

Stabilité naturelle

La composition naturelle de l’huile de coton la rend plus stable que les autres huiles de graines végétales. Ceci est dû au mélange d’acides gras polyinsaturés dominants à un petit pourcentage d’acides gras saturé. Les autres huiles ont besoin d’être hydrogénées pour gagner cette stabilité et contiennent par la suite un gras trans assez néfaste. Ce qui n’est pas le cas pour l’huile de coton.  

Résistance à l’oxydation 

L’huile de coton renferme des éléments antioxydants et résiste plus à l’oxydation par rapport aux autres huiles de graines. Elle est donc plus avantageuse pour élaborer des sauces à salades. En raison de ce pouvoir antioxydant, c’est l’huile de cuisson par excellence. Vous n’avez pas à la réchauffer à une température extrêmement élevée.

Goût neutre et texture légère

En plus des vertus sur la régulation de cholestérol, beaucoup de personnes choisissent l’huile de coton pour son goût neutre et de sa texture très légère. Utilisée comme friture, elle rehausse la saveur des aliments frais. Pourtant, la saveur assez forte des autres huiles végétales confère un arrière-goût moins appétissant à vos plats.

L’efficacité de l’huile de coton sur l’hypercholestérolémie

Une efficacité prouvée

L’effet du régime enrichi en huile de coton sur le taux de cholestérol a été examiné lors de quelques essais cliniques. Une équipe de chercheurs américains a affirmé une baisse considérable des mauvaises graisses chez des sujets sains ayant un poids normal, et dont l’âge est compris entre 18 et 45 ans. Ces résultats sont issus d’une consommation surveillée de 5 jours.  

Un groupe de scientifiques de l’université de Géorgie a également attesté la grande amélioration des profils de cholestérol suite à la consommation d’huile extraite des grains de coton. Cette conclusion émane d’un essai d’alimentation de 5 jours effectué chez des sujets jeunes en bonne santé.  

Régulation significative et rapide du taux cholestérol

L’effet de l’huile de coton sur le cholestérol s’observe en quelques jours seulement. D’après les résultats de quelques études y afférentes, le taux de cholestérol total chez une personne diminue de 8% après environ une semaine de consommation journalière riche en huile de coton.

Les acides polyinsaturés présents dans l’huile réduisent les mauvaises graisses du corps et augmentent en même temps les bonnes graisses. En moins d’une semaine, vous verrez votre LDL cholestérol chuter jusqu’à 15% et votre HDL cholestérol monté de 8%. Cette régulation du cholestérol permet d’éviter les maladies cardio vasculaires.

Conclusion

En raison de son goût extrêmement léger, l’huile de coton sert parfois d’huile source pour évaluer la saveur et les caractéristiques aromatiques d’autres huiles végétales.