L’arthrose : une maladie des vieux ?

L’arthrose est une maladie articulaire qui touche grandement les personnes âgées. Cependant, elle concerne également les sujets de moins de 60 ans. Quelle est donc cette maladie ? Comment s’en débarrasser ?

L’arthrose : la bête noire des personnes âgées

Si l’arthrose est une maladie courante chez les vieilles personnes, elle peut tout aussi bien toucher les plus jeunes. Se manifestant par des douleurs plus ou moins accentuées, elle peut être soignée par différents traitements.

L’arthrose : de l’usure du cartilage aux douleurs articulaires

Même si l’arthrose est souvent liée à l’âge, le vieillissement n’a pas de répercussion directe sur cette maladie. Il s’agit en fait d’une affection articulaire associée à la dégradation du cartilage, un tissu élastique qui enveloppe le bout des os sur les articulations. Le cartilage facilite le glissement entre les os et atténue les chocs. C’est grâce au cartilage qu’il est possible de marcher, de courir ou de sauter, sans se faire mal ni fournir d’efforts. Tissu vivant, il se renouvelle de manière systématique tous les trois mois, même chez les personnes âgées. Mais lorsqu’il s’use, le cartilage ne suit plus normalement le processus de renouvellement et le système immunitaire s’affaiblit. Le liquide synovial dans lequel le cartilage est immergé est légèrement enflammé. Cela n’a rien de positif. C’est alors que l’arthrose se manifeste. La colonne vertébrale, la hanche, les doigts, le cou, la cheville ou le genou peuvent en être concernés. Des douleurs progressives se font ainsi ressentir sur les articulations touchées. Puis les articulations se déforment, ce qui peut aboutir à une inflammation. Au bout d’un certain moment, l’arthrose peut engendrer une baisse de mobilité qui peut s’avérer invalidante et complètement gâcher la vie.

Toujours considérée comme une maladie en rapport avec le vieillissement, l’arthrose touche également les jeunes. Certaines activités sportives, à l’instar du tennis, du basket ou du football peuvent en réalité favoriser l’apparition de l’arthrose. Et malheureusement, nos compagnons à quatre pattes peuvent eux aussi être atteints d’arthrose. En effet, comme chez l’homme, l’arthrose chez l’animal, comme le chat ou le chien est assez fréquent, et ce, peu importe le poids ou l’âge. De même qu’une personne a besoin de consulter un médecin pour se faire soigner, un traitement adapté auprès d’un vétérinaire est aussi de mise pour ces animaux (chat, chien, etc).

Les traitements médicamenteux prodigués en cas d’arthrose

Parce que la manifestation de l’arthrose se caractérise généralement par des douleurs articulaires, les traitements reposent essentiellement sur la consommation d’antalgiques. Toutefois, d’autres médicaments peuvent figurer dans le traitement de la maladie. Ainsi, il y a déjà les médicaments antalgiques qui ont pour but d’apaiser la douleur. À ce propos, le paracétamol est le principal antalgique prescrit par les médecins, lequel doit être régulièrement pris s’il se révèle efficace. Les médicaments anti-inflammatoires sont préconisés pour calmer la douleur, mais aussi pour traiter les problèmes inflammatoires. Les AINS ou anti-inflammatoires non stéroïdiens sont recommandés lorsque le paracétamol n’agit pas. Chez les patients où les AINS sont contre-indiqués, les opiacés sont suggérés par le médecin. Il existe par ailleurs des traitements spéciaux pour l’arthrose. Leur objectif est d’empêcher ou du moins de ralentir l’évolution de la maladie, et par la même occasion de soulager la douleur, ainsi que la gêne fonctionnelle endurée par les malades. Dans le cas de l’arthrose du genou, l’injection d’acide hyaluronique permet d’améliorer la mobilité et de stopper la douleur.

Autres traitements indiqués pour soigner l’arthrose

Mis à part la prise en charge médicamenteuse, d’autres techniques thérapeutiques ou non, peuvent être efficaces pour lutter contre l’arthrose. Que ce soit pour les personnes âgées ou les plus jeunes, la rééducation ou la kinésithérapie occupe une place prépondérante dans le cadre du traitement de l’arthrose. Celle-ci s’effectue en principe avec l’aide d’un professionnel. Néanmoins, le patient peut la pratiquer seul au quotidien, pour stimuler le mouvement des articulations. Cela peut s’opérer par des massages manuels. Bien qu’il ne guérisse pas l’arthrose, le massage permet de relâcher la masse musculaire et de combattre les œdèmes lymphatiques et veineux qui apparaissent quand le malade est inactif. Aussi, pour réduire la déformation et la raideur de l’articulation, et pour l’entretenir, la mobiliser est primordial.

Dans la plupart des cas, le praticien propose des séances en piscine, étant donné que les exercices articulaires en apesanteur sont bénéfiques et particulièrement opérants. Une rééducation posturale est également favorable au soulagement des douleurs causées par l’arthrose. Cela passe entre autres par des exercices de souplesse qui sollicitent le bassin, le dos ou la hanche. D’autre part, certains compléments alimentaires, comme la glucosamine, le sulfate ou la chondroïtine, aident à diminuer les douleurs relatives à l’arthrose. Seulement, les autorités sanitaires européennes ont pris la décision de les interdire. Enfin, certains appareillages ont été mis au point, notamment afin de maintenir les articulations en place.